ROPAC

Pantin se métamorphose

Derrière la Villette, un no man’s land industriel accueille une nouvelle cité de l’art dont on n’a pas fini d’entendre parler. D’anciens ateliers de chaudronnerie ont été métamorphosés, il y a juste un an, en espace d’exposition aux dimensions muséales. Cette audace était signée Thaddaeus Ropac, le galeriste renommée du Marais, qui rêvait d’exposer des oeuvres monumentales. L’endroit ne laisse pas indifférent. La deuxième saison commence le 8 septembre par une exposition Georg Baselitz “Le Côté Sombre”.

Galerie Ropac